Le massage tantrique est galvaudé, il attise les fantasmes sans que personne ne sache vraiment ce que c’est. Pour vous permettre d’y voir plus clair avant de prendre rendez-vous, je réponds ici à toutes vos questions. S’il reste des choses incomprises pour vous, n’hésitez pas à me le dire en commentaires et je complèterai cette FAQ.
Disclaimer : je ne parle ici que du massage tantrique que MOI je pratique. Il existe presque autant de façons de pratiquer que de praticien-nes. Chacun-e a sa propre éthique, sa propre façon de faire. Je partage ici ma vision, issue de mon parcours personnel de tantrika. La vision des autres professionnel-les du métier n’est ni meilleure ni moins bonne, elle est autre.

Pour qui et pourquoi

Les bienfaits sont différents.
S’il est bien fait, un massage classique t’apportera bien-être physique, détente, éventuellement un déblocage musculaire si travail spécifique dessus.
S’il est bien fait, un massage tantrique peut faire circuler tes énergies entre tes chakras, t’emporter dans une autre dimension (tu planes), te réconcilier avec ton corps (grâce à la nudité et à l’intention d’amour inconditionnel), t’aider à lâcher prise, évacuer des émotions coincées (les pleurs, rires ou autres émotions sont bienvenus, mais on ne recherche ni à les bloquer ni à les amplifier). Il est aussi possible de vivre un orgasme non éjaculatoire (mais on ne le recherche pas).
Par contre, notez bien que la professionnelle a une obligation de moyens (mettre la meilleure intention et donner le meilleur), mais pas d’obligation de résultats. Il peut arriver que ce massage n’ait aucun effet (même si j’ai du mal à y croire, ça amène au moins une détente et le bonheur de s’accorder du temps pour soi).

Non, déjà tout le monde n’apprécie pas les massages. Certaines personnes détestent être touchées. On est tous et toutes différentes, et c’est OK. Ensuite, la nudité peut être un frein, mais comme je m’adapte et masse les personnes en sous-vêtements si elles le souhaitent, au final ce n’est pas tant une barrière. Le plus important, quel que soit le type de massage, est de trouver un masseur ou une masseuse en laquelle vous avez suffisamment confiance pour lui confier votre corps le temps de la séance. Allez vers une personne professionnelle qui sait respecter vos limites et faire respecter les siennes (nous avons aussi nos limites même si c’est notre métier !). Choisissez une personne qui garantit un cadre sécurisant.

La personne doit en avoir envie. Je ne masserai jamais quelqu’un qui n’y consent pas. Si tu as peur d’être nu-e, on peut laisser une petite serviettes sur les parties. Si tu as peur de bander ou de mouiller, tu peux m’en parler avant, et on trouvera des solutions ensemble. Dans tous les cas, il faut communiquer ! Je fais volontairement des séances très longues pour avoir le temps de discuter de tous ces points qui peuvent bloquer, afin que la personne puisse être en confiance et se détendre au moment du massage.

Complètement ! Pour une recherche spirituelle, je t’invite à te tourner vers des professionnel-les qui sont non seulement formé-es au massage tantrique, mais aussi au tantra. Des personnes qui pratiquent le tantra dans leur vie (on appelle ces personnes des tantrikas). Tu peux le leur demander au moment de la prise de contact téléphonique.

Le tantra (et par extension les massages tantriques) est une voie d’expériences. On vit un ensemble d’expériences diverses qui permettent d’amener davantage de conscience. Conscience de soi, de sa vie, des autres. Pas besoin de croyances – quelles qu’elles soient – pour vivre des expériences et prendre du recul sur le monde.

La base est d’accepter de se laisser toucher par mes mains. Ensuite, tu viens comme tu es, j’adapterai ma pratique à tes besoins. Par exemple, le massage est plus complet si tu le reçois nu-e, mais si cela te gêne, tu peux rester en sous-vêtements.

Totalement. Attention cependant à ne pas conférer de pouvoir magique à la personne qui masse. C’est votre confiance en cette personne, votre propre démarche, votre acceptation à accueillir vos émotions pendant le massage, etc. qui vous mèneront à lâcher prise. Pas le massage en lui-même et encore moins la personne qui vous le prodigue.

Comme ce massage aide à faire circuler les énergies (parfois bloquées), il peut avoir des effets thérapeutiques. MAIS, à moins d’être formée à des techniques thérapeutiques, une masseuse n’est ni thérapeute ni médecin. On ne s’engage à aucun résultat thérapeutique. Si vous souffrez de problèmes de santé, je vous conseille de vous tourner vers un-e spécialiste de santé.
Le massage ne remplace pas une consultation thérapeutique, il doit plutôt être abordé comme une façon d’apporter un bien-être complémentaire. Le mieux est de tester – sans attente – juste avec curiosité, et ensuite de voir quels bienfaits ça vous apporte à vous.

Je ne suis ni médecin, ni thérapeute, ni psy. Je ne soigne pas les personnes qui viennent me voir. Mes massages peuvent apporter du bien-être mais ils n’ont aucun objectif thérapeutique.

Vos questions sexuelles

Non. Pas de façon spécifique. Il est certes massé, mais ne fait pas l’objet d’attention spécifique. Si tu souhaites un massage focalisé sur cette zone, je t’invite à contacter une escorte. Elle sera beaucoup plus qualifiée que moi.
Non. Mes massages n’ont aucun objectif éjaculatoire. Si c’est ta recherche, je t’invite à contacter une escorte.

Absolument pas, si c’est réalisé par une personne professionnelle qui est un-e véritable tantrika (personne qui pratique le tantra). Malheureusement, à cause de la législation pénalisant le travail du sexe, certaines TDS (travailleuses du sexe) emploient le terme « tantrique » pour dissimuler le caractère sexuel de leurs massages. Je les comprends, elles font ce qu’elles peuvent pour exercer leur métier, mais cela prête à confusion. Les véritables massages tantriques donnés par des tantrikas sont cadrés et suivent une éthique stricte (après tout le monde n’a pas la même éthique, je partage ici la mienne).

Par contre, si le massage est réalisé dans le cadre privé entre deux amant-es, cela peut dériver sur du sexe tantrique. La différence réside dans l’intention, la réciprocité (un massage pro est unilatéral : le client ne masse pas la masseuse), et potentiellement dans la génitalité plus importante dans le sexe tantrique.

Deux situations :
  • Si tu recherches spécifiquement à bander et souhaites orienter le massage vers quelque chose de sexuel, ça ne correspond pas à mon éthique. J’arrêterai alors le massage et te demanderai de quitter les lieux. Je ne prodigue aucune prestation sexuelle, c’est le métier des TDS et escortes, pas le mien.
  • Si tu bandes par réflexe naturel sans y avoir spécialement pensé ni l’avoir recherché, c’est OK. Cela arrive à la plupart des clients, le pénis alterne entre repos, érection et demi-molle. Personnellement, je me fiche totalement du comportement de ton engin. Qu’il soit en érection ou pas m’indiffère. Je suis plutôt concentrée sur tes énergies et ton bien-être global.

Ça dépend des gens. Niveau mental, certaines personnes entrent en état de conscience modifiée, font des micro-sommeils, se sentent « partir ». Niveau physique, le corps peut avoir des réactions… Tout comme il peut ne pas en avoir. Il arrive fréquemment que les pénis alternent bandaison / demi-molle / molle. Si ce n’est pas volontaire de la part du client, c’est OK. Par contre c’est extrêmement rare qu’il y ait éjaculation (voir question plus bas si ça arrive).

L’idée est d’accueillir ce qui est, si possible sans attente et sans vous juger.

Si tu avais effectivement les meilleures intentions du monde mais que le massage éveille une excitation en toi, ne culpabilise pas.  C’est le signe que le massage a permis une circulation de ton énergie kundalini. Si cette excitation interfère dans ton accueil du massage, il te suffit de me le dire, j’adapterai alors mes mouvements. J’ai été formée à cette éventualité. Je ferai en sorte de diffuser ton énergie vitale dans tout ton corps, afin qu’elle ne reste pas bloquée au niveau génital. Cela peut mener à des vagues extatiques (mais ce n’est pas spécialement recherché). Tu pourras aussi respirer profondément. Et si tu es mal à l’aise, c’est OK, on pourra faire une pause, puis reprendre en douceur 🙂 Le tout est de me le dire, sachant que j’ai l’habitude et que rien ne me choque (à part le mensonge et les mauvaises intentions).

Selon la situation, c’est OK ou ça ne l’est pas :

  •  Situation 1 : Tu recherches activement l’orgasme pendant ton massage en bougeant exagérément ton bassin, en répétant « mmh c’est bon » pour te motiver intérieurement, tu cherches à entrer en contact avec moi, tu me regardes (les clients sont sensés garder les yeux fermés le temps du massage), … Je le verrai et j’interromprai le massage pour te mettre dehors, même si tu as déjà payé. Le cadre consiste à accueillir le massage en toute innocence, sans recherche particulière, et sans recherche d’orgasme. Je l’ai expliqué en amont au téléphone puis juste avant le massage, au cabinet. Si tu n’as toujours pas compris et que tu cherches délibérément la « libération » éjaculatoire, tu n’as rien à faire dans mon cabinet. Je ne propose pas des prestations sexuelles.
  • Situation 2 : Tu reçois le massage avec une intention de découverte et d’accueil de tes émotions, sans attente. Il se trouve que tu expérimentes des vagues de plaisir. Tant que tu restes dans l’accueil sans forcer ce plaisir, c’est OK. Et si tu as une éjaculation, le minimum à faire : informe la masseuse quand tu sens que tu approches du point de non-retour. Elle t’indiquera des respirations à faire pour diffuser ton énergie sexuelle et ainsi évacuer la tension sexuelle ailleurs que dans ta zone génitale. Si malgré cela tu éjacules quand même, PRÉVIENS la masseuse, et c’est OK.
On fait la différence entre quelqu’un qui éjacule volontairement et quelqu’un qui part sur une autre planète et éjacule sans le vouloir, comme les garçons à qui ça arrivent pendant la nuit et qui s’en rendent compte au réveil en voyant leurs draps maculés. On ne culpabilisera pas quelqu’un qui est sincère, mais on vire les autres.
Non. Il faut savoir que les touchers internes – au niveau légal – sont considérés comme des touchers médicaux. Ils sont donc interdits à toute personne non reconnue comme médecin. Après, je ne suis pas juriste et je ne pourrai pas vous détailler la loi, il existe probablement des exceptions.
Je sais que certains masseurs proposent cette prestation. Mais quand c’est le cas, d’une part ce n’est jamais abordé pour une recherche d’orgasme. D’autre part, ce n’est jamais en premier massage. Et cela intervient dans un cadre très strict, consenti de toute part, et pendant un temps court (même si un massage inclut la prostate, il ne sera jamais focalisé dessus, ce massage prostatique représentera un faible % du temps total du massage).
Personnellement, je n’ai pas prévu d’intégrer les massages internes à ma pratique professionnelle.

Tout comme les massages prostatiques, je ne suis pas habilitée à en faire car je ne suis pas médecin. Donc ça ne fait pas partie de mes pratiques. Par contre je masse la vulve en externe, de façon non intrusive et avec consentement de la cliente.

A propos de mes prestations

Totalement. C’est même mieux si la personne entre en méditation, elle sera plus réceptive au massage ^^

Le mieux est de ne pas avoir d’attente ^^
Juste être dans l’accueil des émotions qui peuvent survenir ou tremblements éventuels du corps. C’est OK de rigoler si tu en sens le besoin pendant le massage, tout comme c’est OK de pleurer. Je ne suis pas thérapeute, mais je ferai en sorte d’être présente pour toi si le massage déclenche des émotions particulières. Pour que la séance te soit bénéfique, il est donc essentiel (si tu le peux) d’accepter de dévoiler ta vulnérabilité. Tout ce qui se passe dans mon cabinet est confidentiel (secret professionnel). Il est important d’aller vers un-e pro avec qui tu te sens en confiance, tu pourras vraiment explorer ce que le massage tantrique peut t’apporter.

Comme le visage et les parties intimes sont massés, il faut une huile végétale sans parfum ni produits ajoutés. Personnellement j’utilise de l’huile d’amande douce, je la trouve moins grasse que les autres et plus agréable au toucher.

Chaque praticien-ne a son huile préférée : mon formateur utilise de l’huile de tournesol désodorisée, une amie masseuse préfère l’huile de sésame, une autre, des huiles formulées spécialement pour les massages (très chères) à base d’huile de noyaux d’abricot. Chacun-e trouve l’huile qui lui correspond, et dont le prix s’accorde avec son niveau de gamme (un masseur à moins de 100€ le massage ne va pas utiliser une huile à 80€ le litre…).

La séance de 2h30 est à 230€.
Déjà, il faut savoir que seulement 40% de l’argent que je gagne me revient réellement. Le reste sert à payer mes charges : taxes (TVA, URSSAF), matériel et loyers des cabinets (en double puisque je masse à La Réunion et en métropole), frais de déplacement (avion et voiture sur place), communication (site web et autre marketing). Et je réinvestis une bonne partie pour me former (je suis actuellement une formation en tantra qui coûte 8 000€ sur 2 ans).
Ensuite, le temps passé : chaque séance dure 2h30, soit presque une demi-journée. On est loin de la rentabilité des médecins qui prennent un patient tous les quarts d’heure. Mon investissement pour offrir une pleine présence. Parfois des grosses émotions sortent, je suis là pour accompagner la personne. Encaisser tout ça me demande de l’énergie.
Enfin, je masse des corps nus. Pas tout le monde en est capable. Cela entraîne une prise de risque. Risque de débordement des clients qui n’auraient soi-disant pas compris le cadre posé. Une partie de mon temps de travail est d’ailleurs consacrée à répondre à toutes les demandes déplacées, qui se soldent parfois par une perte de temps à expliquer la démarche pour finalement refuser les clients dont l’attente ne correspond pas à mon éthique.
Mes prix prennent en compte toute cette énergie dépensée pendant et en-dehors des séances.

Pour l’instant non, je ne me sens pas de le faire. Sûrement plus tard quand j’aurai encore plus d’expérience 🙂

Pour l’instant non, mais j’ai le projet d’en créer un  😉

A propos de moi

En 2018, je me suis inscrite par curiosité à une semaine de stage de tantra. Pendant ce stage, on nous propose de réaliser différents exercices, dont des massages (tantriques). Premier massage, je masse une femme habituée des énergies : son corps tremble sous mes mains, je me dis « wow ». Deuxième massage un autre jour : l’homme que je masse a des vagues de plaisir extatique et il raconte ensuite avoir ressenti plusieurs orgasmes corporels (non éjaculatoires). Là je me dis que c’est vraiment incroyable.

Ma porte d’entrée a vraiment été le tantra, pas le massage en tant que tel. Lorsque j’ai découvert le tantra il y a plusieurs années, j’ai adoré et j’ai su immédiatement que je voudrais y dédier une partie de ma vie. Ce que j’apprécie dans les massages tantriques, c’est la vision complète qu’on a du corps. On n’oublie rien. On masse tout tout tout, et cela réconcilie les zones habituellement évitées. Cela arrête de nourrir les tabous autour des zones intimes ou sexualisées (tout ce qui est évité devient tabou, alors que si on l’intègre comme si c’était ni mieux ni moins bien que le reste du corps, ça redevient une zone normale, presque banale !). En plus de cet aspect holistique, j’apprécie beaucoup l’absence de protocole. Cela me permet de me connecter réellement à la personne, sans suivre un script imposé. Je peux ainsi totalement m’adapter à ses besoins et créer un massage unique.

L’été 2020, je fais une petite initiation au massage tantrique à Charline du compte @orgasme_et_moi . A la fin, elle me dit que j’ai un don et que je dois absolument le développer. Je me dis « oui peut-être, c’est vrai que j’ai toujours adoré masser ». Alors j’ai suivi une formation en massage tantrique, j’ai décidé de me lancer, et pour l’instant ça me plaît beaucoup ! 

J’ai derrière moi

  • plusieurs années de pratique régulière du tantra (depuis 2018)
  • 64h de formation certifiante avec le centre de formation Odyssée bien-être / Aoreade
  • en plus : rencontres d’autres masseurs et masseuses pour échanger des bonnes pratiques, et échanger des massages, pour m’enrichir d’autres façons de faire

Suite à ma formation et à la validation après le massage du formateur, j’ai obtenu un certificat (pas un diplôme). Cette formation est reconnue en France puisque l’organisme de formation est déclaré auprès de la Direction Régionale de la Formation Professionnelle de PACA (n° 93 13 08633 13), et enregistré au Datadock de la démarche qualité des Organismes de Formation Professionnelle.

(Visited 3 463 times, 3 visits today)