Zones érogènes, photo d'un couple de couleur noir, nus, érotique, sensuel, amoureux, intimes, amants, caresses

Mise au point sur les zones érogènes : ce que c’est, ce que les gens croient à propos des femmes (à tort), et ce que la science en dit. Bonne lecture !

Des endroits de plaisir

Les zones érogènes sont des régions du corps qui –même si parfois, elles n’ont rien à voir avec les parties génitales- ont la capacité de provoquer une excitation sexuelle lorsqu’elles sont stimulées [cf. études scientifiques 1 + 2]. Ces zones sont dites primaires lorsqu’elles sont localisées au niveau des parties génitales, et secondaires lorsqu’elles se situent à des endroits n’ayant a priori pas de fonction sexuelle.

L’intérêt fonctionnel de cette capacité d’excitation des zones non-génitales est encore peu comprise (c’est vrai : pourquoi des parties du corps qui n’ont rien à voir avec le sexe, provoqueraient-elles une excitation d’ordre sexuel lorsque stimulées ?). L’hypothèse actuelle est que cela faciliterait l’établissement des relations sur le long terme (fonction de cohésion sociale).

Hormis le pourquoi des zones érogènes, les chercheurs se sont penché-es sur la cartographie de ces zones et les différences homme-femme. C’est ce que je vais vous exposer dans cet article.

Idée reçue : « hommes et femmes ont une capacité érogène inégale »

Idée reçue : Dame Nature est injuste ! Elle aurait doté les femmes d'une multitude de zones érogènes et les hommes auraient leur plaisir concentré uniquement au niveau du pénis...

Avez-vous déjà entendu cette affirmation ? « Le corps de la femme est une zone érogène géante alors que l’homme n’a de sensations qu’au niveau du pénis »

Ou alors avez-vous déjà entendu dire que les femmes auraient une prédisposition “naturelle” à la tendresse ? [cf. “Le traité des caresses“] Qu’elles aimeraient les “préliminaires” et les bisous dans le cou ? Et surtout, qu’elles apprécieraient ces papouilles davantage que les hommes, qui eux auraient un désir ardent d’aller droit au coït sans s’embarrasser de caresses ?

Si oui, sachez qu’il s’agit d’une idée reçue ! Que vous soyez un homme ou une femme, que vous ayez des seins ou des testicules, vous avez un potentiel érotique énorme !

D'après la science, hommes ou femmes, on a les mêmes zones érogènes ! Seule varie l'intensité ressentie...

Science : Homme ou femme, la diversité des zones érogènes est la même. Néanmoins, les femmes ressentent une intensité érotique intense (en jaune) dans plus de zones que les hommes

L’équipe de chercheurs dirigée par Nummenmaa [cf. étude scientifique 2] a démontré que la totalité de la surface de la peau peut provoquer de l’excitation sexuelle, quel que soit le sexe des personnes étudiées. Les zones donnant un maximum de plaisir sont : le sexe, les seins et tétons, la bouche et les lèvres, le cou et la nuque, l’anus, les fesses, et l’intérieur des cuisses.

La seule différence “érogénique” entre les hommes et les femmes est l’intensité ressentie. Ainsi, l‘étude menée par le Pr Turnbull démontre que les zones érogènes sont localisées de la même manière chez tout le monde [cf. étude scientifique 1]. Les femmes n’ont donc pas une diversité de zones érogènes supérieure à celle des hommes… Mais elles ressentent une intensité érotique supérieure dans certaines zones (en gros, hommes et femmes ont les mêmes zones érogènes, mais les femmes sont plus sensibles pour certaines de ces zones). L’affirmation selon laquelle les femmes ont plus de zones érogènes diversifiées est FAUSSE, cette idée reçue a été exagérée par les médias.

 

Bonne nouvelle : vous avez la capacité de développer vos zones érogènes pour un plaisir plus intense au lit ! Pour savoir comment, cliquez ici pour accéder à mon tuto spécial zones érogènes 😉

Les zones érogènes provoquent une excitation sexuelle lorsque stimulées hommes et femmes ont la même diversité de zones érogènes on a tous la capacité de développer nos sensibilités érogènes
(Visited 521 times, 1 visits today)